Cliquez sur les lettre blanches e-f i-j a-b c d e-f g-h i-j k-l m n o-p q-r s t u-v w-x-y-z


recherche sur le site FreeFind

Gadin n.m. chute
exemple = " j'm'suis ramassé un de ces gadins"
    autrement dit : "je me suis rétamé, je m'suis pris une pelle, je me suis crouté...". utilisé un peut partout dans l'est.

Gauler v. pr.:  précédé de 'se faire', prendre, attraper, voir
exemple = " Je me suis fait gauler dans le verger du curé "

Giber v.i. : remuer en faisant des grands gestes, s'agiter.
exemple =" arrête donc de giber comme cela" dit on à un gosse turbulent.
commentaire rajouté par Denis Delaplace
Le Trésor de la langue française informatisé (2004), donne à propos de regimber :

       "de l'a. fr. giber att. seulement au XIVe s. (1381, Arch. JJ 119, pièce 246 ds GDF.), dér. du rad. expr. gib- (d'orig. inc.), qui traduit l'action de ruer avec les pieds (v. FEW t. 4, p. 132b)." FEW, c'est un grand dictionnaire étymologique du français fait par des allemands (Wörterbuch).

Glossaire abrégé du patois de la Meuse (Labourasse 1887, rééd. Lacour 2005) :
"Gibler : sauter, ruer, se dit surtout des bêtes à cornes. // "s'amuser à la manière des jeunes agneaux, des petits chats, etc. Var. Giber."

Les patois lorrains (Adam 1881, rééd. du Bastion 2001) :
"Gibler s'ébattre, sauter"

Le parler des Ardennes (Tamine 2006, éditions Bonneton) :
"Giber. Donner des coups de pied, en parlant d'une vache. Existe en ancien français avec le sens de : s'agiter, ruer.

Mais le verbe est attesté dans d'autres régions :
Glossaire [...] des Patois et des Parlers d'Anjou (Verrier & Onillon 1908, rééd. Cheminements 2001) :
"Giber - Ruer, lancer des coups de pied"


Godelle n.f. : vache
exemple = "les godelles de la ferme de St Pantaléon ont largué des bouses partout!"
Certains donnent le nom de godelles aux bouses !

Godin n.m. : ver de terre
exemple= "tu t'occupes des godins, j'amène la boustifaille"... pour préparer une partie de pêche!

Gomichon n.m. :  petit gateau, patisserie .
Comme un chausson au pommes, une pomme non épluchée enfermée dans une pâte brisée maison, recouverte de sucre.
    Fin septembre nous allions ramasser des pommes sous les arbres le long des routes...

Gôna n.m.: empoté, maladroit
exemple = " quel gôna sui-là, c'est ni fait ni à faire"

Gôné adj.: habillé  mal gôné : mal fagoté , mal habillé
exemple = "il est gôné comme un as de pique!"

Gougnafié n.m. : mal élevé, grossier
exemple :" quel gougnafié!" pour dire " quel grossier personnage"
    utilisé aussi pour parler d'un mauvais ouvrier exemple : " C'est du travail de gougnafié"

Gôyer (gauiller) v.i.: jouer avec de l'eau
exemple = " tes gosses sont en train de goyer à la borne à eau"
et on entend dire aussi : " regarde moi l'autre goyeux"... tout mouillé!
       commentaire rajouté par Denis Delaplace
      
Mon collègue Michel Tamine recense "Gauiller 1- Patauger dans la boue 2- Mettre du linge à tremper pour le laver" dans Le parler de Champagne (2004 ; déjà en 1993?) et "Gôyer : Patauger, s'amuser dans l'eau sale, la boue" dans le Le parler des Ardennes (2006 ; déjà en 1992?).
       En bas-langage rémois (Saubinet 1845), on avait "goyes, linge malpropre et de nulle valeur".


Grosse n.f: gros pain
A saint-dizier, on va au pain et on demande au boulanger "deux grosses et une petite!"

Haut de page



Cette page a été mise à jour le   25-02-2010 14:48